Le Syndrôme de la Tourette - Volume 03
Le Berbolgru
Vendredi, 21 Décembre 2007 13:22

Le jour où François Moll annonça à la presse son intention d'écrire pour le Berbolgru un recueil intitulé Mes Fesses froides restera sans doute dans l'histoire comme l'une des plus grandes affaires littéraires de ce début de siècle.

En effet, la réputation sulfureuse de Moll n'étaient plus à faire mais tout de même, s'étaient exclamé en choeur effarouché les journalistes présents, Mes Fesses froides, voilà qui n'est guère conventionnel ! En découlèrent, on s'en souvient, de nombreux articles dans les colonnes des plus grandes feuilles de choux de ce pays. Ca exégètait, ça spéculait dans tous les coins ; en baptisant son prochain recueil Mes Fesses froides, François Moll faisait-il acte de cynisme glacial ? d'ironie tragique ? S'agissait-il là d'une litote ou d'un contrepet ? Le borborygme littéraire ne cessait d'enfler et de croasser...

L'auteur leva le voile de ce volume deux mois plus tard lors d'un entretien avec Jacques Chancel pour un journal qu'on ne nomme plus. Il décrivit son oeuvre en ces mots : "Printemps 2004, 78 haïkus, 4 tankas, 7 thèmes, 1434 syllabes, plus un poème liminaire bonus, plus plus une lettre personnelle qui jamais n'aurait dû être divulguée ; vous en aurez pour votre argent."

Le Berbolgru est fier d'avoir débusqué, comme on lève un lièvre, cet auteur qui, pour souvent se cacher derrière des fagots peu recommandables, n'en a pas moins réussi, dans ce pinacle de la poésie contemporaine, à marier la puissance incantatoire d'un verbe triomphant aux plus triviales considérations physiologiques.


AddThis
 

un site créé et géré depuis 2007 par Albert Foolmoon

DIYzines DIYzines